5 octobre 2009

Normes

Dans la vie, il faut être à l'heure. Déjà, on vous remarque si vous êtes né plus tard que prévu (plus tôt aussi, d'ailleurs, et dans ce cas on ose même vous qualifier d'« enfant prématuré », quel borborygme stupide). Ensuite, si votre maman est en retard pour vous amener à la crèche, les puéricultrices la regardent d'un sale œil. A l'école primaire, dès le CP, on vous oblige à arriver à 8 heures et demie, pile, parce que sinon, dites-donc, pour-le-premier-jour-ça-promet. Pour le deuxième aussi, en réalité, et ainsi de suite jusqu'au collège. En secondaire, lorsque vous arrivez en retard, on vous aboie : « A la Vie Scolaire ! ». Et on se retrouve dans le bureau du CPE, a essayer d'expliquer à un type bouché (lui parfaitement à l'heure bien entendu, en grand adulte responsable) que votre métro a eu du retard, ou que le réveil n'a pas sonné, ou que vous avez été enlevé par la mafia parce qu'ils avaient passé un contrat avec les Plutoniens pour vous faire avouer vos sales notes en français et votre argent de poche claqué dans des bonbons. A quelles extrémités devons-nous en venir ! Puis, dans vos premiers jobs, même quand le rangement des rayons d'Intermarché commence à 6 heures du matin, votre patron est là encore sans pitié, allez ouste au boulot, c'est quoi cette heure, incapable. Dans la vie de professionnel, c'est l'enfer total. Même en maison de retraite, vous ne devez surtout pas être en retard pour la toilette, Mme Simone, et encore moins pour le repas, Georgette, enfin. Et puis, et puis, on pousse le vice jusqu'à vous persécuter dans la mort ! Lorsque vous vous portez mal, on se fait des réflexions de commères du genre « Oh, quand même,M. Lefèbvre, vous avez vu son état, il devrait se décider à "passer la main", comme on dit... ». et quand vous vous portez bien, on le remarque, « Incroyable, à 90 ans, elle se porte comme un charme ! Oui, je te jure, toute sa tête, elle lit les journaux, je n'en reviens pas, c'est à peine si elle a de l'arthrose ». Quand vous êtes mort, non, on ne vous laisse toujours pas en paix, pas moyen de cuver vos années tranquille. Ce sont à vos descendants, bébés prématurés évidemment mais qui aujourd'hui ont 25 ans, de ne pas être en retard à la cérémonie d'enterrement, d'être même, si possible, présents à votre chevet lorsque vous rendez votre dernière larme, votre dernier sourire, votre dernier soupir. Vous vous rendez compte, à quel point on vit dans la peur de perdre un seule minute de son existence ? Si vraiment il y a encore une raison d'espérer un futur correct, alors qu'au moinson nous laisse peinards, parce comme dirait Amélie Poulain, « rater » sa vie (mais la rater par rapport à quoi ?) » devrait être un droit inaliénable. Idées de riches, vous me direz. Bon alors précisons, Dans la situation de ceux qui lisent ce blog, et qui par conséquent ont un ordinateur, rater sa vie devrait être un droit inaliénable. En même temps, si réussir sa vie consiste à ne jamais être en retard....

1 commentaire:

  1. Et ben c'est vrai, t'a raison... Je n'avais jamais pensé à ça avant... Tu me fait réfléchir^^

    RépondreSupprimer