4 août 2010

Les vacances n'existent pas en connerie politique

C'est beau, les Alpes, même sous les orages et les averses entrecoupés de quelques pâles rayons de soleil. On est allés au plateau des Glières, haut lieu de la Résistance, vous savez, ce lieu dont Sarko a voulu faire un pèlerinage national, détournant totalement l'idée première. Bref, c'est magnifique, il y a une tourbière, avec la lumière du soir, on dirait (un peu) un paysage irlandais. La grosse tâche là-dedans, c'est la sculpture symbolisant la Résistance, pondue par un certain Émile Gilioli. Un machin gris au milieu du vert, ça, pour être symboliste, c'est symboliste, ils nous font tout un topo sur un panneau devant, moi je vois plutôt un reblochon sur une pipe en bois, sauf tout le respect que je dois à l'histoire de cet endroit. En fait, je trouve plutôt que c'est une insulte faite à la mémoire des résistants tués pendant la bataille des Glières. M'enfin, ça n'engage que moi.
Et puis bon, trois ou quatre autres randos sympas, fatigantes mais en haut, on avait un panorama superbe (comme d'hab en montagne, au risque de paraître blasée).
A part ces quelques sorties réduites en nombre par la météo, un violon avec un corde abîmée (pour jouer du Bach, c'est pas pratique), donc employé principalement à la musique irlandaise. Et des poèmes, des après-midis mornes à écrire des conneries sur un vieux cahier, cette année, on n'avait pas de mots fléchés, ça n'est d'ailleurs pas plus mal.

Je ne voulais pas vous embêter avec la politique, mais là, pour trois raisons, je m'y sens un peu obligée.
D'abord, cette histoire sur les gens du voyage, apprise dans Libé. "On a beau être Rrom et gens du voyage, parfois même français, au sein de ces communautés, on doit respecter les lois de la République". J'espère que cette phrase de Luc Chatel, au sujet des actes de délinquance qui ont eu lieu il y a une semaine à St-Aignan, va rester dans les mémoires, pour prouver l'ignorance crasse du gouvernement sur les populations minoritaires en général je suppose, ici les gens du voyage.

Primo, Chatel reporte sur toute une communauté, dont la situation en France est en plus effroyable, les agissements de quelques personnes. Et puis c'est bien la première fois que des gens du voyage causent ce genre de trucs. Chatel n'a fait que remettre au goût du jour les clichés dont ils sont victimes depuis Mathusalem. Deuxio, Luc met dans le même panier les gens du voyage, et les Roms. Il distingue en plus les Français des gens du voyage, cette dernière locution étant simplement un terme administratif. Les gens du voyage sont d'ailleurs souvent, en France, des citoyens français (alors quand on menace de les expulser, c'est stupide). Les Roms, eux, sont un véritable peuple, dont les racines sont au Rajasthan (Inde), et qui vivent maintenant principalement en Europe de l'Est, et ne sont pas forcément des nomades. Tertio, les lois prévoient qu'une commune de plus de 5000 habitants doit avoir un terrain pour accueillir les gens du voyage. Or, beaucoup de maires n'aménagent strictement rien, et l'État ne finance plus ces aires d'accueil depuis 2008. Dernier truc ; en soulignant « parfois même français », je ne sais pas vous, mais j'ai bien l'impression qu'il s'étonne qu'on puisse être un délinquant en étant français...

La deuxième chose, c'est la brillante idée de Sarko pour lequel les parents de délinquants doivent être emprisonnés (après la suppression des allocs familiales pour les mêmes personnes). Il paraît qu'ils laissent tout casser à leurs enfants sans rien dire. Ben voyons. Ils sont en fait complètement dépassés, et c'est pour ça qu'on va les mettre en taule ? Et puis, comment vont-ils faire avec les familles monoparentales ? A la limite, je n'aurais même pas besoin d'écrire là-dessus, tout est sur Rue89. Mais bon, ce qui est inquiétant, c'est qu'on va dans un système de terreur (plus encore que maintenant...) et de répression systématique, automatique, injuste et liberticide.

Le dernier truc, c'est la déchéance de la nationalité française pour les personnes d'origine étrangère qui agressent les forces de l'ordre. Cette déclaration est quand même ouvertement raciste. C'est pour pouvoir les expulser plus facilement, je suppose (et récupérer les électeurs du FN bien sûr). Mais ça ne résout en rien la délinquance. Comme si le fait qu'ils aient ou non la nationalité française allait changer quelque chose à leur comportement. Mais de toute façon — j'oubliais — le problème du gouvernement, ce n'est pas de détourner les gens de la violence, c'est de faire partir les étrangers (pas les Anglais, les Espagnols ou les Américains, bien sûr, par étrangers, entendez les Noirs et les Arabes) de notre beau pays souillé par la différence et la diversité.

PS : "Bonne nouvelle" ! Après trois mois sans solutions et des répercussions prévues sur 30 ou 40 ans, la marée noire dans le Golfe du Mexique a été arrêtée ! Génial, on fait la fête, les goélands mazoutés aussi, on aime tous BP.
Monde de merde. La musique, y'a qu'ça d'vrai.

Photo des Glières par Hobo (Licence Creative Commons)

Caricature trouvée ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire