14 septembre 2010

Cafés de Paris

J'ai décidé de relever à partir de cette semaine les cafés parisiens aux noms insolites. Derniers en date (une grande partie dans le XIe) :

  • Les Furieux — Rue de la Roquette
  • Le Limonaire — Cité Bergère
  • Objectif Lune — Rue de la Roquette
  • Le Café des Anges — Rue de la Roquette
  • Mémère au piano — Rue Jean-Pierre Timbaud
  • Le Bidule — Rue Faidherbe
  • Le Voltigeur — Rue du Fbg St Antoine
  • L'Assassin — Rue J.-P. Timbaud
  • Le Cannibale — Rue J.-P. Timbaud
  • Le Piano Vache — Rue Laplace
  • Les Fous d'en Face — Rue du Bourg Tibourg
  • N'importe quoi — Rue du Roule
  • Mon Chien Stupide — Rue Boyer
  • L'Antirouille — Rue Moret
  • Les Funambules — Rue Faidherbe
  • Café banal — Boulevard Port-Royal
  • L'Orange Mécanique — Rue J.-P. Timbaud

5 commentaires:

  1. Le Voltigeur, c'est très courant !

    RépondreSupprimer
  2. Y'a même moyen d'en tirer une histoire... J'y reviens aussitôt que j'aurai retrouver mon souffle...

    RépondreSupprimer
  3. Avec Mon chien stupide, je suis allé au Café des Anges où j'ai retrouvé Mémère au piano. J'ai commandé un Café banal, ce qui a fait rire Les fous d'en face… N'importe quoi! Susceptible, mémère a lâché le Piano vache, toisée Les Furieux avec dans l'œil un relent de l'Assassin de L'Orange mécanique... Un silence Cannibale s'installa comme celui qu'on retient en regardant Les funambules marcher entre ciel et terre sur Le bidule de fer qu'ils ont enduit de L'antirouille, une police d'assurances... Ils sont partis trop vite pour entendre mémère saisir Le limonaire dont la musique nous fit regarder le ciel Objectif lune...

    Excusez-la!!!

    RépondreSupprimer