25 mai 2011

Nemi

Vous connaissez Nemi ? Non ? Vous devriez.
Nemi Montoya est une gothique (moi je dis plutôt métalleuse parce qu'on a des groupes en commun et que j'aime pas qu'on dise que je suis gothique, bref) célibataire (enfin, pardon, un mec par nuit parce que sexy), fanatique de J.R.R. Tolkien, atteinte d'un grave complexe de Peter Pan (qui est je trouve le syndrôme le plus cool du monde), chocolat-addict, rêveuse de dragons, adepte des bars et des bières. Elle est en collocation avec son amie Cyan, est allergique a tout ce qui ressemble de près ou de loin à Céline Dion, fait peur aux enfants, gagne de l'argent en faisant du baby-sitting (et en racontant des conneries aux enfants qu'elle garde), a des moyens infaillibles pour faire fuir les témoins de Jéovah, écoute Sisters Of Mercy, Dimmu Borgir, Darkthrone et Alice Cooper, est une végétarienne convaincue et peut recevoir jusqu'à cinquante rappels de factures en un mois.
Bref, c'est l'amie qu'on aurait tous rêvé d'avoir, et dans laquelle, au moins, on peut se retrouver (même si vous avez la fantasy et les teintures noires en horreur, et surtout si vous êtes une fille).
Et, incroyable, la médiathèque d'en bas de chez moi a les trois tomes sortis en France. Donc, je me suis enfilé le dernier hier après-midi, et ça m'a mise de bonne humeur. Et après, faute de pouvoir prendre une bière ou du chocolat au frigo, je me suis dit, tiens, pourquoi pas un article de blog joyeux par les temps qui courent…

NB : Au cas où, je précise que l'auteure s'appelle Lise Myhre, et qu'elle a le même tatouage que son héroïne sur le bras. Et elle vient du seul pays capable de faire du black metal pas trop pourri, à savoir la Norvège. Pour le death mélodique, allez voir en Finlande, c'est à côté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire