25 août 2011

Taxons les pauvres, ces emmerdeurs

On attendait avec impatience les derniers coups bas en faveur des riches et au détriment des pauvres de la part du gouvernement français. Les voilà :

D'une part, Fillon veut taxer les sodas (après l'alcool et la clope). Youpi, hourra ! Ce que cette farce va rapporter à l'Etat se compte en millions (120 en 2012, pour être précise), alors qu'il faudrait des milliards…

La mascarade perpétuelle des réformes politiques se poursuit tranquillement, les clowns tristes sont entrés en piste, on a droit aux prestidigitateurs d'autre part : on veut nous faire avaler qu'une taxe de 3 % pour les ultra-riches, annoncée en grande pompe comme "exceptionnelle", va aider à résorber la dette. Bien sûr, les amis, 3 %, quel effort messieurs-dames, pour des gens dont les revenus s'élèvent au-dessus des 500 000 euros ! D'autant que la précédente réforme de l'ISF aura en réalité diminué les bénéfices pour l'Etat, comme le fait remarquer @meclalex.

En gros, la devise du gouvernement en matière d'économie et de "serrage de ceinture" peut se résumer à ça : Taxer les riches c'est bien, mais pénaliser les pauvres, c'est mieux.

Pour avoir la liste des dernières mesures fiscales, cet article de Libé.

Enfin, je vous mets un lien qui a priori n'a rien à voir avec la politique fiscale de nos Grands Gourous, mais la nouvelle me révolte : Un écolier de quinze ans devant le tribunal pour 24 films téléchargés.

1 commentaire: